Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Langton Hills :: Les habitations :: Le manoir Croft
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Jeu 20 Avr - 21:07
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Cela fait deux mois que je suis marié et en plus, la bonne nouvelle est arrivée. Depuis deux semaines nous savons que nous attendons notre héritier ou héritière. Je suis tellement heureux. Je vais toujours me rappeler ma réaction quand elle me l’a dit. Je l’ai prise dans mes bras, je l’ai fait tournoyé et je l’ai embrasser longuement, posant ensuite mon front contre le sien, ainsi que mon mais sur son ventre encore plat et je lui ai dis ces paroles. L’avenir est devant nous. Notre vie est devant nous et pour rien au monde je ne cesserais de vous protéger. Ce petit bébé, j’en suis fier que tu sois sa mère. J’avais ensuite caresser son ventre sur le tissus.


Pourtant, la vie nous est remplis de surprise malfaisante, tout comme moi je cache encore des choses à Marion. Et c’est trop, je ne peux plus lui cacher cela. Mais je sais à quoi m’attendre, une destruction de confiance de sa part. On s’est promis de tout ce dire, même si je suis contre cela. Nous avons tous droit à nos secrets… mais pas moi, je n’ai plus de secret. Sauf celui de ma sœur, je lui ai promis de ne pas dire à Marion pour l’argent qu’elle offre au bébé, c’est dommage, mais c’est ainsi. Je suis au salon, face au mur où toute la famille y est affichée. Il y a James sur un tableau et puis Marion sur un autre et enfin le mien, neuf et coloré entre les deux. Je ferme les yeux un moment, je sais que je ne mérite pas ma place sur ce mur. Ma place serait plutôt sur le mur des ennemies dans la grande salle à coté de celui d’un darkangel que James à tué il y a des lustres déjà. Je suis indigne d’être sur le mur des héros de la famille. J’ai trahis Marion et surtout James.

Depuis une semaine je me nourris presque plus, dans le but d’être faible et pouvoir lui dire la vérité, à ma femme. C’est dans les moments de faiblesse que j’arrive à être honnête. Je bois de l’alcool pour contrer ma soif. J’entends une porte s’ouvrir, Marion devait rentrer des courses, elle était partie chercher des poches de sang pour son régime et celui de l’enfant qu’elle attend. J’ouvre les yeux et je regarde mon tableau et puis un long soupire s’échappe du tréfonds de mon être et je brise le verre en morceau dans ma main. Coupant l’intérieur de ma main. La guérison ne se fera pas instantané, je suis trop faible pour guérir en un seul coup. La soif s’éprend de moi. Sans la regarder, je la salut enfin. Tu es rentré, enfin. Je laisse tomber les morceaux de verres au sol, essuyant ma main contre mon pantalon, le sang continue en s’en écouler, laissant la blessure ouverte incicatrisable pour le moment.


Made by Neon Demon




► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Jeu 20 Avr - 22:51
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Marion Hunt. Quand j’y repense je me sens toujours un peu exciter et nerveuse. Je suis tellement fière d’être sa femme. Depuis notre mariage on est vraiment heureux tous les deux on vit une vie normal de couple normal et cela me comble de joie. On s’occupe de ce que notre nom implique mais aussi de notre amour. On passe beaucoup de temps ensemble un peu comme lorsque j’étais enfant et que je passais mon temps à le coller et le suivre partout.


Il y a peu on a découvert que j’étais enceinte. La potion avait fonctionné et je portais en moi l’enfant d’Aiden son héritier ou héritière. Je n’oubliais jamais se jour ou on la apprit. Aiden était si heureux et moi je n’arrivais pas à croire au bonheur qu’on aller enfin avoir. Certes on ignore comment les choses vont évoluer maintenant mais on est heureux et c’est le plus important. Ses douces paroles résonnent encore dans ma tête. Jamais je ne les oublierais. J’en pleurais de joie même tellement j’étais aux anges.  Je me souviens encore de ce que moi j’ai répondu.
Je t’aime tellement mon amour on va enfin être parents d’un enfant qu’on a conçu le soir de notre mariage. Tu fais de moi la femme la plus heureuse du monde. Mon bonheur et complet grâce à toi et le fait que tu sois le père de mon enfant et pour moi le plus beau cadeau du monde.
Notre amour n’a jamais était aussi fort et intense sans parler qu’on est très proche en ce moment. On ne se cache rien ou du moins on se dit tout ce qui est important. Il est évident qu’on peut avoir nos petits secret comme tout le monde pas besoin de dire tout, mais les choses importantes on se les dit.

Je rentre de course et me dirige vers le salon après avoir confié e sac de course a notre serviteur afin qu’il puisse les ranger.
Oui pardon d’avoir était un peu longue mon cœur.
Mes sens commencent à être plus sensibles parfois surtout pour sentir l’odeur du sang. Je m’avance et sang du sang. Aiden devrait surement de prendre un verre mais un bruit de craquement sous me pied en arrivant près de lui me stoppa. Je soulève mon pied et voit du verre sur le sol. Tien étrange… C’est alors quand levant mon regard je vois le sang couler de sa main. Je fronce un peu les sourcils et prend sa main dans la mienne pour voir la blessure qui ne se referme pas. Pour un vampire de son âge ce n’est pas normal il devrait cicatriser en un rien de temps. Cela veut donc dire qu’il se nourrit mal et si c’est le cas c’est que quelque chose le perturbe. Avec le temps j’ai fini par le connaitre.
Tu guéris pas… Il y a un soucie je te connais.
Prend un chiffon et enveloppe sa main dedans pour stopper le saignement.
Pourquoi tu ne manges plus ? Aiden qu’est-ce que tu as ? Tu veux m’en parler au moins ?

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Ven 21 Avr - 1:09
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Elle avait remarqué le sang, mais surtout à cause de l’odeur, je sais très bien que ses sens sont encore plus décuplés, parce qu’elle porte notre enfant en elle et qu’il y est pour quelque chose. Il n’y avait que mes  yeux qui bougeaient à chaque mouvement de Marion. On s’aimait follement, en plus que j’étais capable de cacher ce qui n’allait pas chez moi. Mais comment elle le prendra ? J’imagine, très mal. Je la laisse prendre ma main et l’emballée dans un morceau de tissus, elle avait compris que je ne me nourrissais presque plus. Je la laisse complètement faire, ne la rejetant pas ni ne la repousse pas. Je referme ma main sur le chiffon quand elle eut fini.

Je la regarde enfin. Oui tu as deviné… j’ai cessé de me nourrir il y a une semaine. Je ne prends que de l’alcool pour tenir, je pourrais tenir comme ça pendant encore un mois sans prendre de sang, grâce à l’alcool et mon vieil âge. Je me repose devant le tableau et je le fixe. Tu sais, ma place devrait être dans la salle de balle auprès de tous ces… ennemis que James a tué…. Il faut déplacer mon portrait amour…. Je n’ai pas ma place entre vous deux. J'essayais de lui montrer que ce que j'avais l'intention de lui dire était vraiment grave, elle connait une partie de la vérité, mais pas complètement. Elle sait que j'ai tué James, mais elle ne connait pas les circonstances. Je m’avance pour décrocher le tableau. Je le prends doucement pour ne pas le briser, même si j’ai une envie folle de le jeter au feu, parce qu’en réalité, je n’ai pas du tout ma place sur aucun des murs de ce manoir. Je contourne Marion et je me rends vers la grande salle de bal.



Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Ven 21 Avr - 20:13
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Oula il me fait quoi là ?! En général quand il part comme ça c’est qu’il y a un truc grave qui ne va pas, qu’il se reproche un truc et qu’il cherche à se punir de quelque chose. Qu’est ce qui s’est passé ? De plus c’est depuis quelque temps déjà qu’il a cela sur la conscience vue qu’il se nourri plus depuis quelque temps. Je le vois faire avec de grands yeux et me place devant lui pour l’arrêter.

Aiden chéri pose se tableau s’il te plait et vient t’assoir avec moi un moment on va discuter. Tu sembles en avoir besoin on dirait. Tu sais je te connais et quand tu es comme cela c’est que tu as quelque chose sur la conscience qui te pèse et tu cherches à te punir d’où le pourquoi tu manges plus. Pardon de pas avoir vue ton mal plutôt.
En effet pour moi tout aller bien, mais je me trompais. Je n’avais même pas remarqué d’Aiden s’affaiblisse de jour en jour et qu’il ne manger plus rien. Je lui prend le tableau et le pose délicatement contre un mur et prend la main d’Aiden pour venir se poser sur un divan l’un a côté de l’autre pour discuter. Mes mains caressent la sienne tendrement et je le regarde essayant de comprendre ce qu’il lui arrive.
Bon essayons de comprendre pourquoi tu penses que ton portrait devrais être avec les ennemis ? C’est à cause de ce que tu as fait à James ? Tu sais Aiden je sais que tu l’as fait pour me sauver. Oui je l’ai mal pris au début, mais j’ai compris pourquoi tu l’avais fait et je t’ai pardonné. Le passé c’est le passé et aujourd’hui on est heureux ensemble. Tu m’as sauvé la vie un milliard de fois et tu m’aimes comme personne ne m’a jamais aimé. Tu as ta place dans ma famille et sur ce mur. Le mur de là-bas c’est les ennemis ce qui nous ont attaqué et qui on cherchera nous détruire toi tu n’es pas ce genre de personne bien au contraire tu as tout fait pour me sauver moi. 

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Ven 21 Avr - 20:56
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Ce n’est pas tout à fait la vérité… Depuis deux mois je ne suis pas allé dans le jardin, ni même regarder par la fenêtre de notre chambre, même que je n’y laisse jamais les rideaux ouverts. Elle a beau les ouvrir quand je quitte la chambre, je les referme aussitôt revenu. Elle n’a même jamais posé la question du pourquoi je faisais ça. Elle qui me connaît, elle le dit même à l’instant, en plus de s’être pas rendu compte de mon mal, qui sait aussi à quel point j’adore regarder par la fenêtre. Je ne le fais plus maintenant dans notre chambre, je ne l’ai même jamais fait depuis que je suis de retour ici, depuis ce mariage… la tombe de James est directement à la vue de la fenêtre. C’est à croire qu’elle l’a fait exprès de mettre notre chambre sur la vue de la tombe… pourquoi ? Elle sait parfaitement que c’est moi qui l’ait tué.

Je me lève du divan, ce n’est pas une bonne idée que je reste assis. Je m’éloigne un peu. Parce que je suis ton ennemi, j’ai tué ton père… par exprès, Je lui ai promis de mourir avec lui quoi qu’ils nous arrivent, je lui ai promis de mourir. … Tu veux la vraie vérité? Ce que je t’ai raconté est une partie de la vérité, avec un mensonge. Tu aurais du voir son regard qui me suppliait de ne pas faire ça… Parce qu’il savait que je pouvais nous sauver tous les deux, pas que moi. Et je l’ai pas fait, je l’ai tué de sang froid, sans aucune pitié… il me suppliait de le laisser vivant. Parce qu’il savait que je pouvais tuer le darkangel qui le maintenait, parce que oui… j’étais libre, pour la simple raison que j’avais réussis à dupé ceux ci… Et au lieu de sauver James, je l’ai assassiné de sang froid, pour me sauver moi, sans lui. Je… voulais pas le sauver en réalité… il était mon ami, mais aussi un maitre exigent, j’étais toujours à sa merci, je le suivais comme un chien de poche et puis… il y avait toi. Mon amour pour toi était si fort que j’avais peur qu’il te refuse à moi, qu’il accepte cette relation que j’avais envie avec toi. Je voulais être libre de mes mouvement et décision. Nous n’étions pas une équipe, il était le maitre, j’étais celui qui faisait le boulot à sa place… c’est comme ça que je le ressentais. Oui j’ai tué James pour sauver Marion, mais de lui même, elle aurait été à sa merci, même si tout ça est probablement faux et que ce n’est que mon impression, parce qu’il aimait sa fille plus que tout au monde. La vie est juste injuste pour certaine personne. Si tu avais vu son regard quand il me suppliait de ne pas faire ça… tu m’aurais tué sur le champ Marion. Je l’ai fait de sang froid… pour avoir cette liberté que j'ai aujourd'hui, alors oui, la place de mon portrait est sur le mur des ennemis.




Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Sam 22 Avr - 16:48
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Pourquoi est-ce que nos vies doivent toujours venir être détruite quand on est le plus heureux. Je le vois se lever et ça ne sent déjà pas bon du tout. Il m’explique alors ce qu’il a fait et le pourquoi et mon cœur et partager entre essayer de le comprendre et lui en vouloir. Je serre les points pour contrôler mes pulsions qui parfois partent sans que je le comprenne. Je voudrais pas faire un geste que je vais regretter ou dire quelque chose de travers que je ne penserais pas, mais plus il parle et plus je me sens en colère. Je soupire pour rester calme puis me lève doucement et marche un peu dans la pièce nerveusement. J’en peu plus j’ai besoin de me défouler et de crier. Je passe à côté d’une bouteille d’alcool la prend et la jette dans le feu ou elle se brise en morceau et ou les flammes augmente un bref instant tout en criant de douleur. Puis c’est le tour au verre de partir se fracasser contre les murs et folle de rage je retour même la table ou tout était posé dessus pour me défouler. Une fois un peu calmé je le regarde avec colère et de la tristesse comme si j’avais de la peine pour lui et en même temps de la peine pour moi.

Je comprends que tu te sentais mal avec mon père, mais jamais il ta utiliser tu étais son meilleur ami Aiden. J’essaie de mon mieux de comprendre ce que tu as pu ressentir pour en arriver là et faire ce que tu as fait, mais je n’y arrive pas. Mon père a toujours était bon avec toi tu étais de la famille et tu l’as tué juste pour une question de… de quoi au juste ? Tu voulais être libre mais tu l’étais tu pouvais faire ce que bon te semble. Tu pouvais lui dire merde, tu pouvais partir si tu le voulais ou rester tu avais le droit de faire tout ce que tu voulais. Quant à moi je n’étais pas une excuse pour faire ce que tu as fait. Tu m’aimais mais je t’aimais et cette idée ne t’ai pas venu à l’esprit que je puisse dire merde à mon père et être tienne même s’il refusait. Je sais qu’à cette époque on devait demander les mains d’une femme en mariage au père de celle-ci mais bordel on était des vampires. On prend ce qu’on veut quand on veut et même si James étais comme un père j’aurais suivis ce que mon cœur désirais, c’est-à-dire toi. Vouloir m’avoir a tout pris me fait chaud au cœur d’une certaine façon tu sais et en même temps je n’aime pas savoir que tes sentiment pour moi ton aussi pousser à tuer mon père et ton meilleur ami.
Je tente de me calmer bien que je recommence à tourner en rond dans cette pièce qui d’habitude me semble bien trop grande et qui la me semble bien trop petite.
Je connais le Aiden amoureux celui qui m’aime et je connais le Aiden prêt à tout pour obtenir ce qu’il désir. J’ignorais juste le la limite entre les deux était si fine. Je sais que je suis peut être mal placé pur dire ça, mais Aiden il ta supplier de l’épargner pourquoi tu l’as pas fait ? Tu avais le dessus sur lui tu étais devenu le mal dominant pas besoin de le tuer. Il t’aurait pas tué mon père t’aurais pas fait ça il t’aimait. Je ne peux pas penser qu’il puisse être aussi cruel avec toi.
L’idée de savoir que mon père un vampire si fort puisse le supplier me donne envie de vomir tellement cela me fend le cœur. Bien que ma vois reste calme avec parfois quelque haut et bas dedans mes larmes ne cesses de couler le long de mes joues. Je le vois dans ma tête Aiden en face de James et celui-ci le supplier de lui laisser la vie… De plus, là pensée que si Aiden n’était pas tombé amoureux de moi alors il ne l’aurait peut-être pas tué. Je me sens responsable de ce qui est arrivé maintenant ou du moins j’en prends une partie sur mes épaules. Je ne lui en veux pas terriblement et étrangement pas tellement pour me l’avoir caché, mais plus pour ce qui c’est vraiment passé. Je sais qu’il ressent la peine que j’ai et le fait qu’une partie de moi et véritable désolé pour lui qu’il puisse avoir pu imaginer que mon père l’utiliser, mais celle qui prend le pas le plus sur moi c’est ma tristesse et ma colère. Le fait que je ressens les supplications de mon père pour Aiden me donne des hauts le cœur et me voilà avec un mal de ventre qui commence à me faire bien mal et le cœur qui me donne l’impression d’étouffé au point où je viens poser ma mains sur ma poitrine pour vérifier que mon cœur ne quitte pas mon thorax.
Je suis désolé que tu te sois sentie menacé au point de faire cela, mais je vais être honnête je t’en veux d’avoir fait cela, de pas avoir eu confiance en moi pour être venue me parler de tes sentiments pour que j’arrange les choses entre vous deux et que je puisse te rassurer que James ne changerais en rien au fait que je t’aime. 

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Sam 22 Avr - 18:37
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Je fus hyper nerveux à l’instant, je venais de la mettre dans tous ses états. Elle fracassait tout sur son passage, sans doute pour ne pas me blesser moi, sachant très bien qu’elle le regrettera après, mais elle avait le droit de me détruire si elle en avait envie. Ensuite, ses parole furent blessantes à mon égare, mais sans doute moins que mes paroles face à la mort de son père. Elle m’en veut, et moi je ne pouvais pas lui en vouloir. Notre relation allait totalement changer maintenant. Fini le couple complètement heureux, maintenant, à chaque fois qu’elle me regardera, elle verra le monstre que je suis, elle verra le tueur de son père qui l’a fait sans pitié. Tout va changer maintenant entre nous et je n’aurais d’autre choix que de l’accepter. Sa peine et sa colère étaient immenses envers moi, je pouvais pleinement le ressentir, alors que moi je cachais la mienne. Je reste planter en plein centre, la regardant faire les cent pas dans la pièce.

Je me passe une main dans les cheveux. Je suis désolé que tu le saches ainsi, mais oui, je me suis sentis prisonnier avec lui. Je ne me sentais pas libre, j’avais l’impression d’être à sa merci et je n’osais pas aller te voir pour te dévoiler mes sentiments… Bordel, je t’ai élevé, comment dire à une gamine qu’on en est amoureux sans avoir peur que ce ne soit réciproque ? Je me pose dans un fauteuil, baissant le regard. J’ai encore cette difficulté à contrôler mes émotions, mes sentiments et c’est pire quand je suis amoureux, je ne sais pas les gérer. Je n’ai pas su m’arrêter à cause de la peur, j’ai préféré le tuer que d’affronter mes peurs. Peut être que tu as raison, qu’il n’était pas cruel avec moi, mais ça été mon ressentis… il me tenait prisonnier de ma liberté.

Je soupire, alors qu’elle m’en voulait et qu’elle m’en voudra éternellement maintenant. Maintenant… tu sais ce qui te reste à faire. Elle n’avait plus qu’à me détester, me rejeter, rompre ce mariage, me détruire, c’est tout ce que je méritais. Je la regarde de nouveau. Et toi... pourquoi tu as mis notre chambre face au jardin, là où il y a cette tombe? Pourquoi?



Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Dim 23 Avr - 13:05
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Je croise les bras et arrête de bouger en écoutant ses explications. Il ne s’est pas gérer ses émotions et moi non plus alors notre couple et parfois compliquer à cause de sa parce que on s’emporte vite et qu’on écoute pas toujours notre tête.

J’étais plus une gamine depuis un moment Aiden. Bordel j’étais déjà vampire depuis quelque temps et majeure. Il ta fallait quoi de plus ? Je comprends que tu as eu peur de je te repousse après tout je n’ai pas fait non plus le premier pas, mais je ne me sentais pas si mal de cacher mes sentiments pour toi au point de tuer quelqu’un. Et va pas penser que je t’aimais moins parce que c’est faux.
Je soupire et tente de m’assoir sur le divan puis reste deux seconde et recommence à marcher tellement je ne tiens plus en place. Tout va si vite dans ma tête que j’arrive plus a pensé calmement.
Et merde non j’ai beau réfléchir je ne sais pas ce qui me reste à faire maintenant ! Je suis en colère je t’en veux et j’ai mal pour toi, pour mon père pour notre couple. Sérieusement je dois faire quoi moi maintenant ?
C’est dur de savoir quoi faire quand amour et colère se mélange. On se demande si on doit passer l’éponge et en même temps on refuse de le faire.
C’était la chambre la plus grande et la plus jolie de tout le manoir et de plus c’est aussi la chambre des maitres de la maison. Toi qui aime regarder par la fenêtre j’ai cru que tu aimerais vue les grandes fenêtres qu’on a dans la chambre. Je pensais te faire plaisir et la tombe on ne la voit quasiment pas. Elle est au fin fond du jardin Aiden. Je sais que tu te sens mal, mais merde quoi si ça te dérange t’en que ça je la ferais déplacer voir je l’en lèverais à ce que je comprends tu n’aimes pas mon père. Tu souffres je le sens et je souffre je pense que tu le sans aussi.  Je pensais te faire plaisir et que ca te plairais, mais faut croire que non…
En a marre faut toujours qu’un truc n’aille pas et d’habitude j’aurais pas réagi comme ça mais là s’en est trop je craque. Ma colère prend le dessus et comme je refuse de m’en prendre à lui je lâche toute ma colère en donnant un grand coup de poing dans un mur que je traverse avec facilité vue ma force. Mon point se heurte à la charpente en bois dans le mur qui me fit mal, mais pas de crie la douleur était presque pas assez douloureuse contrairement à ce que je ressens en ce moment. J’avais le point dans le mur et des échardes partout dans la main et l’avant-bras. Le bruit fit courir notre major d’homme qui fus surpris de voir la scène. D’ordinaire je suis toujours gentille avec mon personnel parce que pour moi ils donnent vie à cette maison, mais là je n’avais pas envie qu’on vienne me faire chier. Je le regarde froide ment et dit d’une voie sèche.
Dehors. Laissez-nous.
Il s’inclina et ferma la porte du salon pour nous laisser l’espace d’ont à l’a besoin pour régler ce qu’il se passe. Je retire doucement mon point du mur et regarde les échardes dans ma peux et le sang couler le long de mon bras. Je soupire et le laisse comme ça je soignerais ça plus tard là c’est bien la dernière chose qui me préoccupe.
 

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Dim 23 Avr - 16:18
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Sérieusement, je venais de perdre une partie de l'amour de Marion, mais laquelle? Celle de la confiance? De l'amitié? Du partage? Sans doute la partie la plus importante de notre couple.ce qu'elle devait faire maintenant c'était de me jeter par la fenêtre et divorcer... je reste pensif, perdu, alors que je sursaute à tous les bruits qu'elle faisait, je sentais sa colère, plus sa colère que sa peine. Je ne ressens pas quelque chose de très positif en ce moment. Et jamais je ne ressentiras quelque chose de positif à propos de moi. Il y aura toujours cette colère d'abord quand elle ressentira quelque chose de moi. Je devais le lui dire, c'était mon devoir et maintenant, je devrais en subir les conséquences sans lui en vouloir. Éternellement elle m'en voudras et moi je ne me pardonnerai jamais ce que j'ai fait, parce que c'est faux, je ne détestais pas son père, j'étais juste jaloux et possessif, Jai détruit Marion pour un amour que je ne voulais pas partager.

La voila en sang... je ne bouge pas. toi tu ne feras rien, maintenant... peut être que je devrais m'éloigner quelques temps, aller en mission le temps que tu te calme face à ce que je t'ai fais. Je crois que c'est la meilleure chose à faire... le major d'homme en avait payé. J'attrape une bouteille de bourbon pour la route et je passe à ses côtés, lui embrassant tout de même la joue. Je ne voulais pas rester ici dans le but de recevoir cette haine le temps qu'elle accepte le mal que J'ai fait, ce qui ne sera pas facile et qui risque d'être long. Je passe la porte et je quitte le manoir, de toute façon, ce n'est pas ma maison, c'est celle de James, celui à qui je lui ai voler sa fille et sa vie.



Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Lun 24 Avr - 21:31
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Partir ? Sérieusement il m’annonce un truc pareil et il part ?! Je le rattrape me dressent face à lui pour lui barrer la route.

Comment oses-tu partir après m’avoir dit une chose pareille? On vient juste de se marier, je suis enceinte et toi tu préfères t’enfuir en mission ? Je peux comprendre que tu n’aimes pas me voir en colère, mais tu m’abandonnes encore une fois… même si tu reviendras j’ai se sentiment que tu m’abandonne encore…
Je baisse le regarde triste qu’il parte encore, même si je me sens encore en colère. En fait plus ça va et plus je suis plus triste que en colère. Il faut bien un jour que la rage redescente pour laisser place à mes larmes Je ne lui pardonne pas encore et ma confiance en lui a un peu diminué je dois l’avouer, mais il reste aussi mon mari et le père de mon bébé.
Tu as le droit de vouloir prendre l’aire je n’ai pas à t’obliger à rester si tu ne le désir pas, mais si tu pars vraiment alors promet moi de revenir vite. Je suis déçu de ce que tu as fait, mais je ne veux pas non plus gérer seul l’enfant qu’on a désiré tous les deux. Tu es grand tu es libre je ne veux pas te priver de ta liberté, mais m’oublie pas même si je suis en colère.

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Lun 24 Avr - 22:18
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Comment j’ose partir? Et bah, je trouve que c’est la meilleure chose à faire vu les circonstances. Si j’oses, c’est juste pour qu’elle ait la paix quelques temps. Comment peut elle continuer à me supporter après avoir su toute la vérité? Cela est impossible, il se doit à ce qu’elle désir être seule et vouloir m’assassiner, mais non, rien de tout ça. Elle n’a même pas cherché à m’arracher la tête. Peut être que je devrais prendre mon portrait et le foutre dans le foyer ? Une autre femme aurait chercher à m’empêcher de partir, à tout faire pour pas que je me défile… mais pas elle, elle m’encourage même à le faire, d’une certaine façon… J’ai juste envie de partir et de ne revenir que lorsque ce bébé sera né… Oui mon cœur est blessé, maintenant que je sais que tout a changé à l’instant même, que son amour a diminué pour moi. Je l’ai sentis dans son ton de voix, elle m’a semblée, nullement affectée par mon départ, même qu’elle m’encourage à le faire, à m’éloigner. Dans le font, je lui ai dit ça que pour voir si elle m’aimait vraiment. Aucune panique, rien de tout ça. Pourquoi? Je l’ai pas fait réagir, pas comme je le voulais.

Je soupire. O…K… je … vois.. Je la regarde, j’ai perdu sa confiance, alors que je n’arrive pas à ressentir son amour pour moi, s’il existe toujours, il n’y avait que sa colère, que sa non confiance que le fait qu’elle m’en veut. Je dois partir, le temps qu’elle cesse sa colère, qu’elle m’en veut, mais ça risque d’être long, ce que j’ai fait est terrible et impardonnable. J’ai perdu une partie de son amour et je ne suis plus que maintenant, le géniteur de son enfant. Je m’avance pour prendre le cadre de mon portrait et je me dirige dans la salle de bal et je l’accroche entre deux Darkangels, c’est là qu’est ma place maintenant. J’entendais les pas de Marion, elle me suivait, guettant chacun de mes faits et gestes. Je me retourne. Tu ne l’enlève pas de sur ce mur, compris? Et je pars, tu as raison… je dois prendre l’air. Prend soin du bébé. Ma décision est prise et si je reviens, ce sera que dans plusieurs mois. Ma soif est atroce et même si elle le ressent, elle s’en fou carrément. J’attrape une bouteille de bourbon pour le voyage et que mon manteau, non, je n’apporte aucun vêtement, j’errerai dans la forêt, marchant droit devant moi jusqu’au bout du monde…

Je me retourne pour la regarder, mon regard amoureux et triste, perdu et désolé se fait montrer. Et je quitte la demeure Croft, sa demeure, elle n’a jamais été mienne. Je ne me pardonnerai jamais ce que j’ai fait à James et à Marion.


Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Sam 29 Avr - 15:45
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Non il n’a pas le droit de me faire ça. Il ne peut pas m’abandonner encore une fois. On sait retrouver il y a tout juste 2 mois et le voilà repartis loin de moi. Je regarde son portrait sur le mur puis le voit partir me regardent avec un air triste, mais rien il ne change pas de décision et s’en vas…

Ne part pas….
Je retire son portrait du mur parce que je n’ai pas besoin de le voir sur le mur des ennemis. Cela va me rappeler ce qu’il a fait et je ne veux pas vivre avec ce sentiment horrible toute ma vie. Il me fait du mal puis m’abandonner avec son enfant en moi. Ma main se porte sur mon ventre comme si je ressentais déjà la douleur que le bébé pouvait avoir que de perdre son père.  J’inspire un grand coup et fonce dehors pour le retenir par le bras.
Ne part pas. Ne me laisse pas par pitié. Ne nous abandonne pas Aiden. Je t’en prie ne me quitte pas encore une fois alors que tu viens tout juste de revenir dans ma vie. N’abandonne pas ton enfant. Ce bébé on l’a voulu ensemble alors ne part pas maintenant que je suis enceinte. Me laisse pas vivre sa seule je t’en supplie. Tu es triste, je le sais. Je ressens ta peine et oui je suis en colère, mais là tu devrais sentir que j’ai plus peur de te perdre que je ne suis en colère contre toi. Tu devrais sentir mon cœur qui me fait mal et cette tristesse que sera ma vie sans toi. Ne me laisse pas s’il te plait. On trouvera une façon de se retrouver, mais ne me fuit pas. Affronte les choses avec moi au lieu de partir.
Je sais que je vais avoir du mal à lui faire confiance maintenant, mais je sais qu’il ne retrouvera pas toute ma confiance s’il s’en va au contraire. Il va me perdre encore plus par ce que je me sentirais une nouvelle fois abandonner par l’homme que j’aime. Je supporte plus de le voir revenir pour repartir aussi vite. Est-ce qu’il se fiche de savoir le mal qu’il me fait en partant ? Non je ne crois pas je pense qu’il sait bien comment je me sens mais je ne comprends pas pourquoi il le fait encore et encore. Pourquoi il ne reste pas avec moi ? Je sais que ça sera dur au début, mais au moins sa prouvera qu’il tient encore à moi en restant avec moi et en assument ce qu’il se passe entre nous.  Fuir n’arrange jamais les choses bien au contraire. J’ai besoin de mon mari à mes côtés, du père de mon enfant de mon grand amour. J’ai besoin de me sentir aimé et non abandonné. Tout ça je sais qu’il peut le ressentir alors qu’il ne me laisse pas. Ma main sur son bras se fait tremblante comme pour exprimer ma souffrance et toute ses larmes que je me force à garder en moi, mais qui sont prête à tout moment de couler le long de mes joues.

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Sam 29 Avr - 20:48
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Je pose mes yeux sur sa main qui tient mon bras, je laisse longuement mon regard dessus. Elle avait sans doute raison. Je fuyais pour ne pas ressentir sa colère envers moi, mais je ressentais sa perte de confiance… Je ressentais sa douleur, sa peine et son amour, toujours existant. Je ne vais pas partir, alors je la fais lâcher mon bras et puis j’entre dans le manoir. Je passe voir mon portrait que je ne vois plus sur le mur. Je le cherche du regard et je le trouve au sol. Je soupire et je le prends pour le remettre au mur. Elle ne m’avait pas écouté, ça part bien… Je quitte la grande salle pour aller au salon, là où elle y avait mit le bordel au lieu de s’en prendre à moi. Je prends le seul verre qui n’est pas cassé et puis la bouteille que j’avais sur moi et je me verse un verre pour le caler. J’avais soif, je ne m’étais pas nourri depuis plus d’une semaine et je ne le ferais pas avant un moment, ça m’évite de bien ressentir notre lien. Je me pose sur le fauteuil. Notre vie de couple déchu débute ainsi. Le silence de l’homme de la maison l’emportera sur tout. À quoi bon parler si c’est pour empirer la chose ?



Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Dim 30 Avr - 17:44
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
La vérité fait mal mais parfois il faut faire du mal pour repartir sur de bonne bases

Au moins cette fois il n’est pas partie c’est une bonne chose. Nous rentrons à la maison, mais l’atmosphère reste pesante.  Les jours passes et se ressembles. On ne se parle presque plus depuis, on se croise très peut et autant dire que nos nuit d’amour ne sont plus au rendez-vous. Cela fait bien une semaine qu’on est en froid. Ma colère a fini par s’en aller et je suis de plus en plus apaiser au fur et à mesure des jours. Sa présence ne met pas désagréable mais à chaque fois que je le regarde je tente de comprendre le pourquoi du comment on en est arrivé là. Puis je fini par briser ce silence qui c’était installer entre nous. Nous sommes dans le salon et je pose mon livre sur la table basse.

Aiden… je peux te poser une question ?
Je ne le lui laisse pas vraiment le temps de répondre, mais ma voix et beaucoup plus douce comme si j’étais perdu dans mes penser à la recherche d’une réponse.
En vrai il était comment mon père ? Tu sais je me pose beaucoup de question depuis et… je me rend compte que il se peut que je ne le connaisse pas si bien que ça alors que toi tu l’as connue pendant des années. J’en viens à me dire qu’il se peut que l’homme que j’ai connue n’étais peut être pas le vrai lui. Parce que je te connais-toi et j’en suis venue à cette conclusion. Si tu as fait ce que tu as fait c’était pour m’avoir. Je me souviens que tu m’as dit vouloir me protéger de lui, alors même si j’ai du mal à tout comprendre je me suis imaginer le scénario inverse. Tu es moi et je suis toi et j’en suis venue à cette conclusion.
Mon regarde se porte vers lui.
Je pense que si tu avais été en danger ou que quelqu’un été prêt à me retirer ta présence et bien… j’aurais surement agit comme toi. Tu sais je fais de mon mieux pour comprendre. Je sais que cette semaine et dur pour toi et surement que ce moment l’ai encore, mais tu vois je tente d’avancer comme je peux et aujourd’hui je suis allé sur la tombe de mon père et contrairement à avant je n’étais pas triste. Une part de moi se demander même qui était réellement James. Après tout il ma élever mais il m’a aussi kidnappé en quelque sorte quand j’étais enfant. J’avais une famille humaine, un oncle, une tante et une cousine alors je n’aurais pas été seul. Pourtant il ma prit avec lui, ma interdit de retourner les voir et aussi de transformer ma cousine pour lui sauver la vie.
Beaucoup de question me sont venue en tête plus elle arrive et plus je commence à comprendre l’acte d’Aiden. Quand je suis arrivé ici enfant au début je ne parlais plus et ne manger presque rien. J’ai passé des mois comme ça puis un jour j’ai accepté ma vie ici.
Tu penses que je suis comme les gens qui s’attachent à leur agresseur ? Parce que au final James fus comme un père pour moi, mais si on réfléchit bien il ma enlever ce qui fait de lui mon agresseur. J’étais une enfant il a pu en profite c’est facile de manipuler des enfants. En pensant a tout cela j’en suis venu au fait que mon père était peut-être plus dangereux que ce que j’imaginé et alors je comprends pourquoi tu as voulu me protéger. 

Made by Neon Demon



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 779
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion] Lun 1 Mai - 2:00
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups
Aiden & Marion
Tu as le droit de m'en vouloir, de me détester de me punir, alors fait ce qu'il y à faire.

Une semaine de terribles moments de silence. On a beau être mariés, on ne dirait pas. On a fait chambre à part pendant ce temps et encore, c’est comme ça, pourquoi dormir dans le même lit, s’il n’y a plus d’amour ? Je suis tellement faible, en raison de ma malnutrition volontaire que le lien, et bah, c’est comme ci il n’existait pas. Marion s’en fou, que je ne me nourrit plus. Si non, ce jour là, elle aurait tout fait pour que je ne m’affaiblisse pas, et non, il n’y avait qu’elle dans sa petite tête. Alors du coup, j’en suis rendu à boire, verre par dessus verre, pendant qu’elle lit ses livres à la con de merde ! J’essaie de me maintenir en vit, plus que deux semaines avant que je ne puisses plus réagir à quoi que ce soit à ne pas me nourrir.

Je sursaute quand je l’entends me parler, sur le coup, je ne savais pas si c’était à moi qu’elle parlait, mais je l’ai compris, alors qu’elle m’avait nommé d’abord. Gardant mon verre dans ma main, je la regarde d’un regard neutre. Je suis à deux doigts d’éteindre mes émotions avec ses paroles. Je n’ai pas envie de parler de James, je croyais que le sujet était clo. Des deux, c’est moi le cruel, j’ai tué mon meilleur ami par jalousie. La elle devrait me tuer pour ça ! Je soupire. Ton père était le plus parfait, magnifique et protecteur des vampires que j’ai pu connaître. À coté de moi, j’étais le plus terrible des deux, après tout, je l’ai tué non ? Par jalousie, je l’ai fait, non pas parce que tu étais en danger avec lui, non il t’aimait, t’étais sa petite fille chérie, sa future héritière, dans le fond, il t’a sauver la vie et… je t’ai voler ton père… Tu n’avais plus de parents, tu avais tout perdu, ton oncle, ta cousine, n’étaient peut être pas important pour ton père, mais il t’aimait, il prenait soin de toi tout comme moi je prenais soin de toi, mais j’ai été jaloux de lui, parce qu’il t’aimait et que tu l’aimais, alors que moi, je n’étais que ta nounou, sans savoir si tu aurais un jour des sentiments pour moi. Oui je l’ai tué pour t’avoir pour moi tout seul. Je voulais te posséder, que tu sois mienne éternellement et ton père dans les parage et bien… il me l’aurait refusé, à ses yeux je n’étais que ta nourrice, ton gardien et que je ne serais jamais rien d’autre que ça. J’ai été jaloux de ne jamais pouvoir te posséder, alors je l’ai tué…. Je cale mon verre et en reprends un autre.


J’évite son regard honteusement. Ton père était quelqu’un de bien, malgré son coté vampire, moi je ne suis pas un enfant de cœur, il ne l’était pas non plus et tout comme moi, il était hyper protecteur, possessif et jaloux. Je l’ai tué pour pas avoir de rival… Ton père n’a jamais voulu te retirer à moi, j’étais censé n’être qu’éternellement ton gardien, j’aurais été obligé de vivre un amour caché avec toi sans jamais qu’il ne le sache. Je ne voulais pas de ça, je l’ai donc tué, juste pour avoir la putain de paix ! Maintenant, fait ce que tu as à faire… Je plonge mon regard autoritaire dans le sien. Enfonce moi un pieux dans le cœur, c’est tout ce que je mérite ! Mon portrait a bien sa place dans la grande salle, entre les deux pires Darkangels que James a tué, j’ai été pire que ces Dark’, voilà pourquoi je suis au milieu. J’ai tué mon meilleur ami. J’ai tué le père chéri de ma femme. Marion à tord, il ne méritait pas la mort, il était une bonne personne et je veux qu’elle garde ce souvenir de lui d’un père aimant.


Je la regarde plus doucement. James t’aimait comme la fille qu’il n’a jamais eu, ça n’en doute jamais. Il était peut être mauvais avec les autres, mais il était bon, aimant, protecteur et attentionné avec toi, tout comme moi je le suis avec toi. Crois-moi, moi aussi je peux être un monstre si le veux. Tu ne connais pas le méchant vampire que je suis, tout simplement parce que tu n’as pas à le connaître. James était comme moi, moi, je suis pire que lui encore. Maintenant, il ne lui restait qu’à me planter ce pieux dans le cœur.




Made by Neon Demon



► « La vie est ainsi. Toujours pleine de surprises. Vivre au jour le jour, est sans doute la meilleure solution à nos problèmes. Mais l'amour sera toujours la plus belle chose et la plus difficile à vivre.»

AIDEN CULLAN HUNT
(c) Myuu.BANG!
avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 1500 ans -- 33 ans en apparence
Mes petits mots : 434
Localisation : Au manoir des Croft
Emploi/Etude : Gardien
Célébrité : Ian Somerhalder
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Les mots peuvent être aussi cruels que les coups [F. Marion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Jour 3] Certains mots peuvent en cacher d'autres.
» Vous ne bégayez pas qu'avec les mots, vous bégayez aussi avec les sentiments |Solo
» L'histoire en quatre mots
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Academy :: Langton Hills :: Les habitations :: Le manoir Croft-
Sauter vers: