MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: L'academy Nightingale :: La partie Nord :: Le rez-de-chaussée :: Le hall d'entrée
MessageSujet: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Mar 7 Juin - 9:56
Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Elle court, elle court, elle court....

Le vent soufflait si fort que Cassidie devait redoubler d’effort pour continuer à avancer. Ses griffes dérapaient sur les pentes rocheuses de ces montagnes. La fatigue et la faim la tiraillaient. Mais elle refusait de s’arrêter pour le moment, il fallait qu’elle fuit. Cela faisait au moins une année que la jeune femme avait fui son foyer, vivant dans la nature comme un animal. Sans doute une année qu’elle n’avait pas parlée, ni manger comme un être humain, une année qu’elle n’avait pas vu son reflet de jolie blonde aux yeux bruns. Elle en avait presque oublié le son de sa propre voix et avait un vague souvenir de la raison de son départ. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle devait continuer à avancer, coûte que coûte. Le danger rôde autour d’elle, son pelage doré se dresse. Elle feule, tentant d’intimider l’ennemi qui la pourchasse. Mais sous cette forme-là, sûre qu’elle n’impressionnera rien. 

La jolie blonde se concentra, il lui fallait être plus forte, plus rapide, plus dangereuse…. Ses membres se déformèrent, son pelage changea, sa gueule se fit plus grande tout comme ses pâtes. Son pelage était à présent tacheté de noir. Elle se sentait vive, puissante, un léopard plein d’entrain et qui n’a peur de rien. Elle galopa toujours plus vite, et grimpa plus aisément ces roches coupantes. Cassidie grogna, une douleur lui paralysait la pâte arrière gauche. La fatigue la rattrapait dangereusement, il fallait absolument qu’elle trouve un endroit où elle serait en sécurité pour récupérer des forces. Elle renifla les environs, aucune odeur ne se dégageait, comme s’il n’y avait rien. Étrange.
Cassidie se vit obligée de ralentir le pas, boitant de plus en plus, sa pâte avait gonflé et lui faisait très mal. Son ventre la tiraillait aussi, n’y avait-il pas une sourie, un oiseau, quelque chose dans les environs qu’elle pourrait avaler ? Mais non, rien. C’était le silence total, le vent avait même arrêté de souffler. L’endroit était empli d’une aura étrange, une aura qui la poussait presque à désirer rebrousser chemin. Mais elle n’en fit rien. Il fallait qu’elle se repose, son corps était à bout. Petit à petit, ses membres devenaient des membres d’humains : des membres faibles, frissonnant. Elle n’avait plus de pelage pour la réchauffer, il n’y avait que sa peau à vif, sans rien à enfiler par-dessus. Elle usa ses dernières forces pour se trainer au plus haut qu’elle le pouvait avant de perdre connaissance devant ce qui semblait être un portail. Elle perdit alors connaissance, nue et affamée. 
© Grey WIND.



Help me
I was born sick.
avatar
Méthamorphe
Méthamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 22
Mes petits mots : 35
Emploi/Etude : /
Célébrité : Gabriella Wilde
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Mar 5 Juil - 15:36
Elle court, elle court, elle court...
Nouvelle rencontre
ft. Cassidie
&
Marion
   
Depuis que j’ai dû changer d’identité ma vie est quelque peu étrange et chaotique. Tous mes repères son perdu et je ne sais parfois qui je suis vraiment. Est-ce que je suis encore Marion dirigeante d’une des plus puissantes familles de vampire ou cette Elise, une prof de l’académie sans ambition ni désire. Il faut absolument que je redevienne qui j’étais avant de perdre la tête et de devenir folle tirailler par mes deux identités qui me tourmente. A part Aiden mon fiancé et Killian personne d’autre ne connait ma vrais identité et tant mieux. Cela montre que je ne m’en sors pas si mal et que ma tête peut encore être sauvée. J’étais sortie en forêt pour aller voir un contacte qui me devait une faveur depuis bien longtemps. Ce rendez-vous était top secret et personne, pas même Aiden mon fiancé n’était au courant de cet échange. J’étais sortie en douce pour le rejoindre et parler de stratégie afin de sauver notre monde d’un tirant. Actuellement le monde vampirique vie des heureux sombres. Un homme menace de prendre le contrôle de tout le monde afin de régner et d’instaurer le chao. Pour le moment tout cela est encore ressent et peu de gens sont au courant mais nous les vampires nous sentons que quelque chose se trame dans l’ombre. Si moi je suis au courant de tout c’est du à mon statue mais aussi car je connais l’homme qui nous menace. Ce n’est autre que le père d’Aiden et c’est à cause de lui que je me fais passer pour morte. Mon rendez-vous dura plusieurs heures car ils nous étaient difficiles de trouver le bon plan pour s’en sortir. Lorsqu’on finit par se mettre d’accord on se quitta et je retournai a l’académie. En me dirigent vers le portail je vois au sol le corps d’une femme. Cela était étrange. Est-ce un piège ? Je ne pense pas. Tous mes sens en éveilles je ne ressens absolument rien, comme danger et cette personne avait plus l’aire de souffrir qu’autre chose.

Je m’approche doucement et la voie frigorifier et totalement nu. Les gardiens me voient au-dessus d’une personne et viennent voir ce qu’il se passe. Restant un peu en retrait en voyant la fille nue. Il ne régisse même pas et cela m’énerva.
Bande d’idiot vous allez rester planté là sans rien faire. Bouger vous le cu bordel ! Elle va pas vous bouffé à moins que vous n’ayez jamais vue de femme nue de votre vie.
Certain gardiens étaient très qualifier mais d’autre était de vrais boulé. La jamais le droit à une bande d’idiot sans cervelle. Les humains me déprime par moment ils ne servent vraiment à rien. Je retire ma veste et la pose sur le corps de la jeune femme pour la prendre dans mes bras par la suite. Passant devant les gardiens je les regarde avec mépris et conduit la demoiselle à l’infirmerie. On la posa sur un lit et on lui enfila une chemise de nuit puis on lui posa une couverture histoire de la réchauffer. Les infirmières s’occuper d’elle et je restai derrière le rideau à attendre d’avoir des nouvelle de cette enfant.
Mademoiselle Heartfilia, La jeune fille devrait s’en sortir elle a surtout besoin de repos pour le moment. Savez-vous qui elle est ?
Croisant les bras je regarde l’infirmière et lui répond.
Non je l’ignore je l’ai trouvé devant le portail de l’école. Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est une métamorphe.
Le sang ne trompe jamais et j’ai asse côtoyer toute les espèces pour les identifier relativement vite. 



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 787
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Dim 25 Sep - 14:27
Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Elle court, elle court, elle court....

Une douce chaleur l’enveloppait, Cassidie avait l’impression d’être dans une fleur de coton, brillant en plein soleil. Son corps n’était plus aussi froid, mais ses muscles étaient extrêmement douloureux. Elle n’avait pas la moindre idée de là où elle se trouvait, elle ne se sentait pas en danger… Cependant, elle ne pouvait y rester trop longtemps, si on venait à retrouver sa trace, sa course n’aurait aucun sens. Pourquoi fuyait-elle déjà ? Son esprit était comme embué, perdu entre douceur et douleur. Elle ne voulait pas réfléchir, elle voulait juste rester là, au chaud, à l’abri du froid et des bêtes. Elle entendit un bruit et ses oreilles se relevèrent. Ses oreilles ? Sans s’en rendre compte, Cassidie venait de reprendre l’apparence d’un léopard, déchirant ainsi les vêtements qu’on lui avait enfilé, et trouvant le matelas du lit avec ses grosses griffes aiguisées.

Elle grogna, tentant d’intimider les personnes qui étaient là. Des humains. Deux bras, deux jambes, des cheveux, des yeux…. La panique commençait à monter. Cassidie était entourée d’humaine et elle venait de passer d’un être normal à un léopard devant leurs yeux. Il fallait qu’elle parte, tout de suite ! Plus le temps de réfléchir, elle leur ferait la peau s’il le fallait, mais il était absolument hors de question qu’elle reprenne sa vie de misère qu’elle avait fuie un an auparavant. Une affreuse douleur vint lui paralyser le corps… Elle avait l’impression que tous ses muscles se déchiraient. Cassidie ne pouvait plus maintenir sa forme, elle redevint humaine, se tordant de douleur sur le lit. Elle essayait de parler, de dire à quel point elle souffrait, mais les seuls sons qu’elle réussit à produire étaient des grognements étranges…

Elle perdit de nouveau connaissance… Plongée dans ses songes, elle se demandait si elle saurait encore parler avec des humains et vivre avec eux. Pourrait-elle de nouveau porter des vêtements, bouger comme eux et se fondre dans la masse ? La douleur avait fini par s’apaiser, elle rouvrit les yeux et croisa le regard d’une magnifique blonde dont l’odeur lui était inconnue. Cassidie se frotta doucement les yeux et tenta de se redresser un peu. « Bon – jour… » marmonna-t-elle.
 [/justify]
© Grey WIND.



Je tiens à vraiment m'excuser pour le manque d'activité de ces derniers mois. Merci de ne pas m'avoir supprimé du forum ni supprimer notre RP. J'essaye d'être plus présente.
Pardon pour la médiocrité de la réponse... c'est malheureusement le temps que je me remette dans le bain.


Help me
I was born sick.
avatar
Méthamorphe
Méthamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 22
Mes petits mots : 35
Emploi/Etude : /
Célébrité : Gabriella Wilde
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Mar 1 Nov - 14:21
Elle court, elle court, elle court...
Nouvelle rencontre
ft. Cassidie
&
Marion
   
La jeune métamorphe fini par ouvrir un oeil. Je m’approche de son lit et la regarde. De toute évidence elle avait vécu des choses pas terribles pour fini dans un état pareil.
Bonjour, je m’appelle Ma… Elise.


Oups un peu plus est je faisais une gaffe. Changer d’identité c’est pas si facile que cela finalement. J’ai déjà hâte de me sortir de cette galère pour être moi-même. Après tout Elise n’est rien d’autre qu’une petite brune discrète et prof dans cette école de merde. De la fille influante, riche, crainte et populaire je suis passé à la fille invisible. L’égo en prend un sacré coup. D’un côté je vais utiliser le fait que je me faufile dans l’ombre pour recruter une armée comme ça plus j’aurais d’influence et d’allié plus je serais redoutable et c’est ce dont j’ai besoin en ce moment si je veux vivre.
Tu n’as pas à avoir peur de moi je ne te veux aucun mal. Tu es à l’infirmerie dans l’académie Nightingale. Ici tu ne risques rien tu es en sécurité. Je suis une des professeurs de cette école.


Je pose ma main sur la sienne doucement histoire de lui montrer que je ne suis pas une menace pour elle. Mon ton est calme et doux histoire de la rassurer un peu. Je sais que ça peut être déstabilisant au début quand on se réveille dans un endroit inconnue entouré d’inconnue.
Comment tu t’appel ? Tu veux qu’on appelle ta famille ou quelqu’un pour leur dire que tu es ici ?




Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 787
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Mer 2 Nov - 0:29
Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Elle court, elle court, elle court....


Cassidie plongea son regard encore un peu apeuré dans les beaux yeux de cette étrange créature dont l’odeur ne lui disait rien.  Elle était belle, une superbe chevelure, des traits fins, elle semblait gentille et douce. Depuis combien de temps n’avait-elle pas été aussi proche de ce qui ressemblait de près à un humain sans en avoir l’odeur ? Devait-elle se méfier de cette personne ? Les pensées se bousculaient dans la tête de la jolie blonde, ceci lui fit froncer les sourcils, une vive douleur venait de s’emparer de son crâne. La jolie demoiselle se présenta, avec une hésitation. Elise. Cassidie hocha la tête, tentant de démêler ses pensées. « Elise…  » Souffla-t-elle pour elle-même pour s’en souvenir.

Elle lui expliqua par la suite, pour la rassurer, que Cassidie ne devait pas la craindre. Elle se trouvait dans une infirmerie, dans une école. La jolie blonde sortie ses bras de sous la couverture et les regarda un moment… ils étaient fins, maigres et plein de bleus et de blessures. Machinalement, sans vraiment y faire attention, elle se mit à lécher une blessure encore à vif qui se trouvait sur son poignet. Mais cela n’eut pas l’effet escompté, dans un corps d’humain, la salive ne cicatrise pas et ne soulage pas la douleur. Dans un corps d’humain, toutes les sensations sont différentes, comme décuplée. Cassidie se sentait si fragile, elle se sentait nue alors qu’elle portait pourtant des bouts de tissu sur son corps frêle. Mais aucun pelage ne venait la couvrir et sa peau était d’une transparence et d’une finesse écœurante. Je suis faible, se dit-elle. Ses ongles étaient comme rongés jusqu’au sang, abimés, plein de terre. Je suis faible et sale, reprit-elle. Il faudrait qu’elle trouve un moment pour faire sa toilette… ou du moins prendre une douche.

Depuis combien de temps n’avait-elle pas mit les pieds dans une école ? C’était là le rêve de Cassidie que de pouvoir continuer à s’instruire, faire quelque chose de sa vie en tant qu’être humain. Mais c’était avant que tout arrive. Avant qu’elle ne fuit. Aujourd’hui, s’instruire ne l’intéressait plus, elle désirait simplement se poser quelque part, se mettre en sécurité, manger correctement, et profiter de ses qualités de métamorphe. La demoiselle… Elise, vint poser sa main sur celle de Cassidie. Celle-ci leva les yeux vers la brune, l’air perplexe. Que fait-elle ? Elle lui demanda finalement son prénom, et proposa de contacter quelqu’un pour dire où elle se trouvait. A cet instant, le sang de la jolie blonde ne fit qu’un tour. Elle ôta immédiatement sa main de sous celle d’Elise.  Jamais ! Ne leur dis pas que je suis là ! Je t’arrache la tête si tu tentes quoi que ce soit !, du moins,  c’est ce qu’elle voulut dire. Mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle déglutit finalement, baissant les yeux puis les relevant vers la personne à ses côtés. « Je m’appelle… Cassidie. » Elle tentait d’articuler, incertaine qu’Elise comprenne vraiment ce qu’elle lui disait. « Ne… ne dis à personne que je suis… ici. Pitiez. »

Elle s’affala dans le lit, comme si le fait de parler l’avait déjà épuiser. Elle ferma les yeux un instant, reniflant l’air autour d’elle. Cette odeur était vraiment intéressante, inconnue à ses narine. Un mélange de cuivre et de pierre, une odeur de peau, de peau moisie mêlée à une odeur de sang. Quelle étrange odeur.  Elle rouvrit les yeux, sa curiosité était insoutenable. Elle planta son regard dans les beaux yeux de la brune. « Elise… » Murmura-t-elle « ton odeur est étrange. Qu’est-ce que tu es ? »

 
© Grey WIND.


Help me
I was born sick.
avatar
Méthamorphe
Méthamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 22
Mes petits mots : 35
Emploi/Etude : /
Célébrité : Gabriella Wilde
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Dim 13 Nov - 19:06
Elle court, elle court, elle court...
Nouvelle rencontre
ft. Cassidie
&
Marion
   
Le contact ne fut pas une très bonne idée vue sa réaction. Je repris alors ma main et mis mes mains dans mes poche arrière de mon jean bleu marine. Cassidie c’est joli. On dirait le nom d’une jolie fleure tout juste éclot.   Elle ne voulait pas qu’on appelle quelqu’un ce qui m’interpela. Pour ne vouloir de personne c’est qu’il s’est passé quelque chose. Une fugue ? Possible ils sont nombreux à faire cela et a atterrie ici.
Ok on va appeler personne mais va nous falloir quelque explication. On va faire un petit jeu si tu veux. Tu réponds à une de mes questions et je réponds à une des tiennes sa te va ?
Je prends une chaise et la place près de son lit. Je monte dessus et pose mes fesses sur le dossier de celle-ci et mes pieds sur l’assise. Je n’aime pas m’assoir comme tout le monde et j’aime voir les yeux de ceux avec qui je parle. C’est un peu pour voir s’ils mentent ou pas. On dit que les yeux sont les fenêtres de l’âme et je veux bien y croire. On ne lâche jamais du regard son interlocuteur pendant un interrogatoire.
Je suis une vampire. Ça peut expliquer l’odeur étrange que tu sens. Toi tu es une métamorphe. Il y en a ici quelqu’un tu les reconnecteras surement rapidement. Tu trouveras aussi d’autre vampire, loups, elfe et humain dans ses bâtiments. L’académie est pas mal chargée en créature surnaturel donc ton odora risque d’être un peu perturbé au début, mais tu vas vite t’y faire. Enfin si tu veux rester ici parce que après tout si tu veux partir tu es libre de faire ce qu’il te chante.
Le fait qu’elle était nue explique qu’elle c’était transformé. Pas besoin d’être un génie pour avoir compris cela. Le truc c’est que j’avais besoin de savoir pourquoi elle s’est transformer et c’est limite rendu morte de fatigue. En général on ne s’inflige pas ce genre de chose par plaisir, mais pour survivre.
A ton tour maintenant. Qu’est-ce que tu fais seul dans la forêt en si mauvaise état ? 



Forever and
Always

avatar

Feuille de personnage
Ma petite vie:
Grande famille de vampires
Grande famille de vampires
Voir le profil de l'utilisateur http://nightacademy.forumgratuit.fr
Face :
Mes bougies : 362 ans ~ 22 ans d'apparence
Mes petits mots : 787
Localisation : Academy Nightingale
Emploi/Etude : Étudiante en dessin
Célébrité : Amber Heard
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court... Lun 2 Jan - 21:54
Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Elle court, elle court, elle court....



La raison de sa fuite était encore vague dans sa tête, elle se souvenait de moment douloureux, tant moralement que physiquement, elle se souvenait avoir été poussée à bout par une personne terrifiante… Mais rien de plus. Tout ce que Cassidie savait, c’est qu’elle devait aller le plus loin possible de cette… de ces personnes. Qui étaient-elles ? Qui était-elle, Cassidie Alyn, être capable de prendre l’apparence de n’importe quelle personne et de n’importe quel animal. Son prénom ne rimait à rien, elle se sentait plus sauvage que n’importe quelle bête de la nature.

Cassidie était terrifiée. Elle était visiblement enfermée dans une pièce qui lui était étrangère, son interlocutrice semblait sincère et gentille, mais Cassidie aussi savait faire cette tête là, la manipulation, c’était son truc. La jeune femme savait à quel point il était facile de berner les autres en leur faisant croire qu’on était quelqu’un d’autre. Des souvenirs lui revinrent en mémoire…. Adapter son langage à chaque contexte, à chaque personne, se tenir droite, ou non, se positionner vis-à-vis de personne plus haut placée qu’elle, prendre l’apparence de quelqu’un et finalement devenir cette personne. Sa tête la brûlait. Elle ne voulait pas se souvenir. Mais tout lui revint.

Les yeux dans le vide, les mains tremblantes, écoutant à peine ce que la femme en face d’elle lui disait, Cassidie débita à une vitesse incroyable tout ce dont elle se souvenait. « Mes… parents ? Mes parents m’ont utilisée. Non, ils ont utilisés mon don. C’est quoi des parents déjà ? J’étais encore petite fille quand mon don s’est déclenché. Ils m’ont abandonné, et je suis revenue sous la forme d’un chat. Je me souviens… vaguement. » Elle s’arrêta un instant, hésitante.
Ses sourcils étaient froncés et ses poings serrés, Cassidie ressentait de nouveau cette haine et cette peur qui l’avait poussé à fuir il y a un an de cela. « Etre métamorphe, c’est douloureux. » lâcha-t-elle d’un ton cynique. « Ils m’ont forcé à maîtriser mon don. Ils m’ont enfermés et m’ont entrainée, tous les jours, sans jamais me laisser de répit. »

Le débit de Cassidie diminua un instant, elle revint sur les paroles d’Elise. Elle venait de parler d’une école remplies d’être surnaturels et s’était présenté comme étant un vampire. « Un vampire ? » murmura-t-elle. Elle était surprise, mais pas tant que cela. Les métamorphes existent, alors pourquoi pas les vampires après tout ? Elle voulait en savoir plus, mais elle était épuisée. Son voyage l’avait vidé de toutes ses forces. Ce lit était si douillet, ces draps si chauds… Elle fut tentée de se laisser bercer par le sommeil qui l’attirait dans ses bras, mais se retint.

« Ils m’ont fait prendre l’apparence de beaucoup de personne différente, poussant mon corps et mes nerfs à bout. J’en pouvais plus… J’en pouvais plus…. » elle prit sa tête entre ses mains, comme prise de violentes migraines. « J’avais mal partout. Je me souviens de tous les visages que j’ai usurpés, de toutes les personnalités que j’ai dû adopter. Je devenais folle, je suis devenue folle… ou peut-être que je suis folle. » Elle soupira, tentant de calmer ses tremblements. « J’ai fui pendant la nuit, j’ai pris la forme de l’animal qui courrait le plus vite et j’ai couru… couru… Je ne m’arrêtais que pour dormir quelques heures ou chasser. » Elle leva finalement les yeux vers Elise. Un éclat sauvage réfléchissait dans ses yeux, accompagnés d’une pointe d’amertume et d’une grande détresse.

« Pouvez vous m’aider ? »


 
© Grey WIND.


Help me
I was born sick.
avatar
Méthamorphe
Méthamorphe
Voir le profil de l'utilisateur
Face :
Mes bougies : 22
Mes petits mots : 35
Emploi/Etude : /
Célébrité : Gabriella Wilde
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court...
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
MARION&CASSIDIE - Elle court, elle court, elle court...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Faut bien se nourrir. [1 er post Rouxy (: ]
» Prénoms ( pas vraiment un test)
» Enfin avec Mélanie {Elle et rien qu'elle ^^
» Kaysa's Links
» Kumiko Yakushi [ Finit ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Academy :: L'academy Nightingale :: La partie Nord :: Le rez-de-chaussée :: Le hall d'entrée-
Sauter vers: